Archives par mot-clé : Ministre

Nomination de M. Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur

Paris, le  17 Mai

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Un nouveau ministre pour une nouvelle vision de la sécurité ?

Ce jour  le Premier ministre, Monsieur Édouard PHILIPPE, a nommé Monsieur Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur.

Le SCSI-CFDT félicite Monsieur Gérard COLLOMB pour sa nomination et souhaite que la vision progressiste et pragmatique annoncée  puisse permettre la mise en  œuvre d’un grand projet pour la sécurité de nos concitoyens. Maire d’une très grande ville, il connait à ce titre  parfaitement les problèmes de délinquance rencontrés au quotidien par l’ensemble des service de Police.

Comme il l’a indiqué dans ses premières déclarations, le nouveau ministre souhaite travailler étroitement avec le ministre de la Justice. C’est une demande forte du Syndicat des Cadres de la Sécurité Intérieure qui milite depuis des années pour  la mise en place d’une collaboration étroite de tous les acteurs du continuum pénal afin, notamment, de procéder à un allégement drastique de la procédure et de mener une lutte plus efficace contre les délinquants récidivistes.

La police du quotidien proposée par le Président de la République doit être mise en œuvre rapidement afin de rapprocher la police de la population et recentrer l’action des policiers au service des citoyens. Cette nouvelle approche qualitative ne pourra se concrétiser sans un plan massif et réel de réduction des  tâches indues maintes fois promis, et d’une réelle amélioration des conditions de travail de l’ensemble des policiers.  

Enfin, après des années  de bricolage structurel  depuis l’arrivée de la gendarmerie nationale, le nouveau ministre devra engager des réformes profondes. Ces  réformes d’envergure incontournables devront mettre fin à la gabegie financière et humaine générée par l’atomisation des structures, la  multiplication des services concurrents, au sein de la police nationale et entre les deux forces de sécurité.

Le SCSI-CFDT espère qu’un dialogue social constructif permettra donc de réformer ce ministère sclérosé afin d’améliorer la sécurité des français sur l’ensemble du territoire et de mettre fin aux inégalités entre les personnels.

 

CONTACT PRESSE :

 Jean-Marc Bailleul, secrétaire général du SCSI-CFDT : 06 75 04 13 59

Christophe ROUGET, Chargé de communication du SCSI-CFDT : 06 83 97 90 58

 

Le dialogue social, c’est pas du cinéma !

Paris, le 27 février 2017

Le CÉSAR du degré zéro du dialogue social est attribué à … Bruno LE ROUX !

 * * *

Le Président de la République doit annoncer à Chartres, ce jour, de nouvelles mesures pour la Police Nationale, conformément au rendez-vous présidentiel du 26 Octobre 2016. A l’issue de nombreuses réunions locales menées par les préfets et d’un tour de France du Directeur Général de la Police Nationale, un nouveau volet de mesures doit en effet être présenté.

Or, au ministère de l’intérieur,  c’est l’ heure des abonnés absents : pas d’information sur les mesures envisagées, pas de réunion préparatoire, pas de concertation avec les syndicats.

Sans doute trop occupé par son agenda mondain et des soirées comme celles de la cérémonie des CÉSAR, Bruno LE ROUX n’a pas daigné informer ou rencontrer les syndicats.

Pourtant, le  malaise des policiers persiste, la procédure judiciaire n’a pas été allégée, l’immense majorité des tâches indues persistent, le problème du temps de travail n’est pas réglé et que dire des tensions entre corps ou des problèmes de management !

Le SCSI-CFDT a proposé au ministre :

  • Un management repensé  favorisant l’ascenseur social et une plus grande cohésion de la « maison police » par une part plus importante de recrutement entre les corps par la voie d’accès professionnelle, comme dans la gendarmerie nationale ;
  • Le regroupement sur un seul site de l’ensemble de la formation initiale des cadres (comme le proposent les parlementaires) ;
  • Une réforme de l’aménagement du temps de travail réclamée depuis 2008 par le SCSI-CFDT, la France ne respectant pas les normes européennes ;
  • La parité avec la gendarmerie : indemnitaire, indiciaire, sociale (logement, transport, récompenses…) ;
  • Une vraie reconnaissance  pour les officiers de la Police Nationale, avec notamment un galonnage digne de ce nom pour les commandants divisionnaires et commandants divisionnaires fonctionnels.

Le SCSI-CFDT  attend de véritables mesures, pas du cinéma !

Les vœux 2017 du SCSI au Bataclan

C’est le 16 janvier en soirée, dans la salle de spectacle du Bataclan, que le SCSI a pu renouer avec sa tradition de voeux du nouvel an, adressés aux cadres de la sécurité intérieure, à tous les policiers et leurs familles. En la présence du Ministre de l’Intérieur M. Leroux, de MM. le Directeur Général de la Police Nationale,  le Préfet de Police, les Directeurs Centraux, et tous les invités institutionnels et partenaires, des centaines de collègues sont venus partager ce moment, dans l’émotion du souvenir et de l’hommage, mais aussi concentrés sur une actualité chargée, et tournés vers l’avenir, car tant reste à faire.

  Découvrez ou retrouvez le discours de Jean-Marc Bailleul, Secrétaire Général du SCSI-Cfdt.

HIÉRARCHIE DES OFFICIERS CHEZ LES SAPEURS-POMPIERS : ENCORE UN EXEMPLE DE COHÉRENCE

La nouvelle organisation de la chaîne hiérarchique des sapeurs-pompiers professionnels confirme le bien-fondé de notre projet pour la Police Nationale !… Après la Gendarmerie, c’est maintenant au tour des Sapeurs-Pompiers d’organiser leur commandement à travers des grades d’officiers placés en cohérence et en continuité de carrière !

Si deux corps sont créés, le recrutement au corps supérieur ne se fait que par la voie interne, écartant ainsi la pratique des « colonels de 25 ans » si chère à la Police…

Au sein du ministère de l’Intérieur, comment expliquer que persiste cette différence d’approche de la valeur de l’expérience, pour des métiers identiques ou présentant de grandes similitudes ?…

Le SCSI reçu en audience par le ministre de l’Intérieur

audience-ministre-novembre-2016Suite au boycott du comité technique ministériel, le SCSI est reçu le 17 novembre par le ministre.

Les tensions dans la police nationale restent vives, le mal être persiste, en dépit de la signature du protocole revalorisant les carrières des officiers, la reprise des  recrutements, la dotation d’équipements et les annonces budgétaires de 250 millions d’euros dans le cadre du plan pour la sécurité publique.

C’est dire que de nombreuses questions essentielles au mieux vivre au quotidien restent en suspens, car trop souvent le dialogue social se fait à minima ou sous la contrainte de décisions de justice.

Il en va ainsi :

  • De la réforme du temps de travail qui peine à trouver une concrétisation, la circulaire d’application n’étant pas aboutie et ses prémices éloignés de la directive européenne. Le Ministre a indiqué que la directive ne devait pas être détournée de sa philosophie et souhaite que le SCSI soit reçu en bilatérale par la DRCPN.
  • Des nominations des OGN chefs de 6 RT sans réciprocité et qui font l’objet d’une annulation. Le Ministre saisit le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale…

Le dernier contentieux en date n’est que la suite d’une longue liste de recours gagnés par le SCSI au service de tous les officiers : astreinte, jour férié sur astreinte, ASA…
(…)