Archives de catégorie : L’actualité par thèmes

L’information développée par le bureau national et les délégations zonales du SCSI

Zone Ouest : un DZPAF qui dépasse les frontières… de l’acceptable !

Il n’est pas dans nos habitudes de verser dans les mises en cause in personam, et s’il faut le faire c’est avec d’autant moins d’allant quand nous sommes amenés à réagir contre le comportement inacceptable d’un cadre supérieur de la Police Nationale dont le niveau de responsabilité appelle, en principe, à l’exemplarité.

Hélas, dans le cas présent les dérives du comportement ont largement dépassé les limites de l’erreur ou de la maladresse, et vous le comprendrez à la lecture du simple “tract” ci dessous, ont probablement rejoint le terrain du corporatisme radical jusqu’à la commission d’actes absurdes pour le seul besoin d’une démonstration d’autorité absolue.

Mais cette affaire éclaire aussi de façon particulièrement explicite les dangers de cette pitoyable “latitude opérationnelle” en la montrant pour ce qu’elle est : un vecteur d’infantilisation et un instrument de pouvoir sur les officiers, placé entre les mains des commissaires dont, visiblement, certains n’hésitent pas à abuser outrancièrement.

Certes le cas présent va en pratique jusqu’à un point assez rarement atteint, mais il est bien révélateur de l’état d’esprit général qui conduit à de tels excès.

Quand on songe que la “latitude opérationnelle” a été placée sous l’autorisation et le contrôle du CCD au motif que les officiers ne seraient pas assez responsables pour la gérer eux même, que faut-il penser du sens des responsabilités du DZPAF Ouest ?

La Police Nationale n’en sort évidemment pas grandie…

PRE 2013 : plus transparente, et moins d’effets négatifs.

  Peu à peu, sous l’impulsion du SCSI, la “Prime aux Résultats Exceptionnels” est amendée de façon à en réduire les effets pervers.
Si nous nous sommes toujours montrés très réservés -voire opposés- sur ce dispositif c’est que les dérives annoncées de son utilisation n’avaient pas manqué de se produire, laissant aux policiers une idée globale négative du dispositif en dépit des montants qui y étaient consacrés.

Réunion Ministre de l’Intérieur – Syndicats

Le document au format pdf :

Jeudi 20 septembre 2012 après midi, pendant plus de deux heures, le ministre de l’Intérieur a reçu la parité syndicale, au lendemain de son discours sur la politique de sécurité prononcé devant les Préfets, les directeurs territoriaux et centraux de la police nationale et officiers supérieurs de la gendarmerie nationale.

Le ministre était assisté de Monsieur BALAND, Directeur Général, Monsieur VEDEL, directeur de cabinet adjoint, Messieurs MERIC et DURAND, conseillers police, Monsieur SARTRE, conseiller budgétaire, et Madame GUILLOTEAU, conseillère sociale auprès du DGPN.

 La délégation du SCSI était composée de Jean-Marc BAILLEUL, Secrétaire Général et Pierre ELBÉ, Secrétaire national.

 * * *

 Précisons d’emblée que les sujets abordés étaient pour la plupart dans le prolongement du discours prononcé la veille, afin d’apporter des précisions ou des réponses aux questions légitimes que se posent les fonctionnaires de terrain.

 Toutes les thématiques liées au budget et au catégoriel seront traitées lors d’une réunion spécifique programmée pour le 4 octobre 2012.

 D’ici à cette seconde réunion, nous attendons de recevoir la réponse du ministre à notre courrier du 9 juillet dernier (traitant notamment de la déflation, des fins de carrières, des ratios d’avancement, des régimes indemnitaires, etc.), qui devrait confirmer et renforcer les discussions bilatérales tenues entre le SCSI et la DRCPN au cours de l’été.

 En préambule, le ministre a voulu revenir sur les réactions des organisations syndicales très étonnées de ne pas avoir été associées à la réflexion en amont sur les Zones de Sécurité Prioritaires.

Continuer la lecture de Réunion Ministre de l’Intérieur – Syndicats