Archives de catégorie : L’actualité des zones

Lettre au Maire de Versailles

Le SCSI et Alternative Police ont voulu réagir à la démarche du Maire de Versailles qui dénonçait auprès de président de la République les conditions de logement des gendarmes à SATORY : certes, mais…

Paris, le 6 Juillet 2017

 

Monsieur le Maire,

 

Nous avons lu avec attention le courrier que vous avez adressé au Président de la République dans lequel vous dénoncez « l’insalubrité des logements militaires à Satory ».

Nous ne pouvons que souscrire à votre volonté de voir s’améliorer les conditions d’hébergement des gendarmes, logés à titre gratuit.

Cette légitime revendication, nous aimerions que vous l’ayez également  pour les policiers nationaux qui assurent la sécurité quotidienne de votre circonscription et qui ne bénéficient pas de logements concédés. Nombre de policiers exerçant n’ont pas les revenus suffisants pour loger à proximité de leur service et sont la plupart du temps obligés de demeurer à leur frais à plusieurs dizaines de kilomètres de leur circonscription, contrainte que ne subissent pas leurs homologues gendarmes.

Êtes-vous informé que les gendarmes qui sont affectés dans des services communs police-gendarmerie comme le renseignement territorial, qui exercent dans les mêmes conditions, aux mêmes horaires, bénéficient de la gratuité du logement,  contrairement à leurs collègues policiers ?

Vous pourriez aussi être un soutien déterminant pour que les locaux dans lesquels exercent les personnels administratifs, les gradés et gardiens, les officiers et commissaires de police dans votre ville  soient à la hauteur des enjeux de la sécurité quotidienne. Ils sont en effet inadaptés, non fonctionnels, vétustes occasionnant des dysfonctionnements réguliers, et renvoient une mauvaise image de l’institution aux citoyens.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Maire l’expression de nos respectueuses salutations.

   Le Secrétaire Général du SCSI-CFDT, Jean-Marc BAILLEUL

    Le Secrétaire Général d’ALTERNATIVE POLICE, Denis JACOB

 

Monsieur François de Mazières

Hôtel de Ville

4, avenue de Paris

78011 VERSAILLES

 

Le “36” ne répond plus…

  Déménagement de la PJ parisienne : un syndicat dénonce “des dysfonctionnements au quotidien”

(l’interview complète en audio sur le site de France Info, c’est ICI)

Le transfert du 36 quai des Orfèvres vers la nouvelle cité judiciaire dans le XVIIe arrondissement de Paris ne se fait pas sans mal. Un problème de calendrier entre la police et la justice est dénoncé par le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure.

A Paris, la police judiciaire commence à déménager pour passer du mythique 36 quai des Orfèvres à la porte de Clichy. Plus d’un tiers des effectifs vient de rejoindre la nouvelle cité judiciaire, située dans le quartier des Batignolles. Les anciens locaux occupés depuis 1913 peuvent paraître vétustes. Pourtant, les nouveaux bâtiments provoquent de l’insatisfaction, à la fois pour le quotidien des policiers et le public, ainsi que le déclare Christophe Rouget, représentant du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI).

Continuer la lecture de Le “36” ne répond plus…

Transports en Ile de France : policiers et sécurité

La présidente du Conseil Régional de l’Ile-de-France, Valérie Pécresse, propose au ministre de l’Intérieur de prendre intégralement en charge la carte de transports de policiers de la Grande Couronne, pour compléter le dispositif de sécurité des transports franciliens et combler la mise à l’écart injuste de ces agents vis à vis de ceux de la petite couronne. Prenez connaissance du courrier de Mme Pécresse adressé au SCSI (page 1), et les propositions qu’elle avance devant le ministre de l’Intérieur (pages 2 et 3).

Au “36”, ça déménage !.. (ou pas…)


Paris, le 9 mars  2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

DÉMÉNAGEMENT DU 36 QUAI DES ORFÈVRES AUX BATIGNOLLES :

FIASCO EN VUE !

L’ensemble de la DRPJ doit théoriquement commencer à déménager à partir de mi-avril et jusqu’au 1er septembre 2017 dans les nouveaux bâtiments des Batignolles, 36 rue Bastion…. Théoriquement…


En effet, les nuages s’accumulent au-dessus de cette opération historique. Rien n’est prêt : les travaux concernant  la desserte du site par la ligne 14 seront achevés en 2020, le stationnement pour les véhicules personnels n’est pas envisagé, l’ouverture du restaurant administratif prévu dans la palais de justice ne se fera qu’en 2018…


Cerise sur le gâteau : le déménagement du palais de justice devait lui aussi intervenir en même temps mais l’opération ne se fera finalement qu’en 2018 !


En attendant, l’éloignement des deux sites conduira  inexorablement à une multiplication des tâches indues supplémentaires pour les policiers parisiens : navettes incessantes de policiers entre les deux sites, escortes de détenus etc… Tout ceci au détriment des conditions de travail des policiers et de leur efficacité au service de la sécurité des Parisiens.


Le SCSI-CFDT et alternative CFDT appellent toutes les organisations syndicales à boycotter les prochaines réunions  de préparation à ce déménagement, celles-ci se succèdent en effet mais sans apporter aucune réponse concrète aux immenses difficultés à venir. Le déménagement  des services de Police doit être reporté et se dérouler simultanément  à celui du Palais de Justice, c’est une question de cohérence et d’efficacité  de l’action publique.


Le Bureau zonal IDF du SCSI-CFDT.

IN MEMORIAM

Nous vous faisions part il y a quelques jours de la disparition de notre collègue Serge MACHACEK. Le bureau SCSI de Guyane a tenu à exprimer sa profonde émotion, en lui rendant hommage par ces quelques mots :

“Serge est décédé à la veille de ses 59 ans.

Un caractère trempé franc et loyal servi par un physique imposant, Serge savait se faire respecter de tous… Toujours de bonne humeur, Serge respirait la joie de vivre.

Prof. d’éducation physique dans le privé, il avait voyagé à travers le monde et en particulier en Guyane. Il passionnait son auditoire en racontant ses nombreuses aventures de voyage.

Il est entré dans la police en 1988 et a suivi la formation de Cannes-Écluse (35ème promo d’inspecteurs).

Affecté en banlieue parisienne, il a intégré le service du contre-espionnage au sein de la DST en 1992 ou il a trouvé sa voie et su s’épanouir dans son travail.

Arrivé en Guyane en 2005, il a retrouvé le charme de ce territoire équatorial qu’il a exploré dans de nombreuses expéditions.

Il devait partir à la retraite en juillet 2017 avant d’entamer un tour du monde avec sa compagne Marie. Ensemble, il rêvaient de s’installer au Panama pour continuer à profiter de l’Amérique du Sud.

Il n’a pas eu le temps de concrétiser ce rêve….”