Lutter contre le suicide, aider nos collègues

Le vendredi 24 novembre, le ministre de l’intérieur recevait la parité syndicale afin de recueillir les remarques relatives à la problématique du suicide. Le constat est quasiment partagé sur les causes professionnelles et/ou personnelles qui conduisent au passage à l’acte, en dépit des multiples plans précédents restés sans effet. Le DGPN a précisé que les suicides toucheraient moins les services travaillant en groupe (PJ, CRS) et que le taux de suicide est 50% inférieur en Gendarmerie.

(La suite en cliquant – Deux pages)