SEPARATEUR_WIDGETS

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour recevoir par mail toutes les nouvelles infos du site internet du SCSI, renseignez les champs ci dessous et validez votre demande d'abonnement.

SEPARATEUR_WIDGETS

SEPARATEUR_WIDGETS

SEPARATEUR_WIDGETS

SEPARATEUR_WIDGETS

Calendrier des news

mai 2016
L M M J V S D
« Avr    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

SEPARATEUR_WIDGETS

Livre à découvrir

PETITE_COUV_ABATTEZ_LES_GRANDS_ARBRES

 

 

 

 

 

 

Christophe Guillaumot, Prix du Quai des Orfèvres 2009 pour son premier roman Chasses à l’homme, fait son grand retour dans le monde du polar dans notre collection Du Noir au Sud. Policier de profession, son écriture, son style sont forcément empreints de réalisme.

Nous avons le plaisir de vous adresser en exclusivité "Abattez les grands arbres", l’histoire de Renato, un simple flic au bas de l’échelle, un Kanak expatrié à Toulouse, tombé malgré lui sur une famille africaine dépecée à coups de machette. Aidé d’un jeune freluquet fraîchement sorti de l’école de police et d’une médecin légiste collectionneuse de cartes postales, ce costaud au grand cœur va remonter la piste d’une vengeance où les bourreaux d’hier sont les victimes d’aujourd’hui.

Ce polar social revient sur le génocide rwandais, sur la présence d’assassins sur notre territoire, et aborde la question de la responsabilité et de l’implication de la France dans ce drame bien que trop réel.

"Abattez les grands arbres" vous séduira par ces personnages profonds et truculents, par son intrigue détonante et par l’originalité de ce flic Kanak.

SEPARATEUR_WIDGETS

Archives

SEPARATEUR_WIDGETS

PNIJ : vers une obligation de mal fonctionner ?…

Paris, le 25 mai  2016

Communiqué de presse

P.N.I.J. : Droit dans le mur !

Alors que la Cour des comptes a dénoncé le gouffre financier de la PNIJ, les multiples retards du projet, et déclaré entre autres que l’hébergement chez Thalès entraîne «un degré élevé de dépendance à l’égard de la société prestataire» qui place l’État en «position défavorable pour remettre en concurrence à court terme son exploitation et sa maintenance»…

Alors que Jean-Jacques Urvoas, Ministre de la Justice, a reconnu la semaine dernière que la plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ) a “des défaillances”…

Alors que le rapporteur de la Commission de la Justice du Sénat enquête…

Alors que le Premier Ministre a décidé du lancement d’une mission d’inspection technique de la  PNIJ avec pour calendrier les dates ci-après :

  • Pour le 1er août 2016, évaluation des causes de dysfonctionnements et les corrections proposées, en identifiant les évolutions  prioritaires.  
  • Pour le 1er septembre 2016, formulations de recommandations pour améliorer la PNIJ.
  • Et enfin , pour le 1er octobre 2016,  lancement d’un audit …

Alors que les directions de la police nationale et de la gendarmerie ne peuvent que constater les malfaçons, les ralentissements, et les pertes de données incompatibles avec la gestion des procédures judiciaires, et que le Ministre de l’intérieur a été alerté de ces problèmes récurrents par les deux institutions…

Alors que chaque jour pour des policiers de terrain , les pannes, les bugs se succèdent et que ces lourdeurs d’utilisation viennent se rajouter aux multiples cas de dysfonctionnements quotidien du logiciel de rédaction de procédure…

Comment expliquer que  l’ensemble des parlementaires  par le vote définitif de la “Loi anti-terrorisme” viennent de rendre obligatoire l’utilisation de la PNIJ au 1 janvier 2017 ?

Le SCSI –CFDT dénonce cette décision incompréhensible qui pourrait s’avérer catastrophique pour les services judiciaires. Ce fiasco informatique fait déjà perdre tous les jours des centaines d’heures aux enquêteurs au détriment du fonctionnement  des services et des enquêtes  en cours.  Où est le choc de simplification de la procédure pénale, où sont les outils informatiques performants au services des enquêteurs ? 

Le Bureau National

Contact presse :

Christophe ROUGET – chargé de communication du SCSI-CFDT – Tel. 06 83 97 90 58

 

18 mai 2016 : mobilisation du SCSI

Si vous ne visualisez pas l'article, téléchargez le en CLIQUANT ICI

Rassemblements du 18 mai 2016


MOBILISATION LE 18 MAI

Le SCSI-CFDT appelle les cadres de la police nationale à se mobiliser lors des rassemblements du 18 mai aux côtés des autres organisations syndicales, place de la République à Paris à 12H00 et partout en province. Depuis deux mois, plus de 350 policiers de tous grades ont été victimes de casseurs, d’extrémistes et de « terroristes de la voie publique ». Ces spécialistes de la guérilla urbaine  ont bénéficié du soutien implicite de tous ceux qui  par leurs communications ou leurs propos anti-policiers, n’ont cessé de jeter de l’huile sur le feu et d’exacerber les tensions.

La liberté de manifester est fondamentale pour notre démocratie, en revanche elle ne doit pas permettre de laisser impunément  une minorité d’extrémistes violer les lois de la République. Les policiers ne doivent en aucun cas être la cible du déchainement de leur violence .

Le SCSI-CFDT demande que des poursuites judiciaires s’exercent avec fermeté contre ces individus mais également  contre tous ceux qui entretiennent volontairement la haine contre la police républicaine.

La police républicaine est  au service de nos concitoyens et le SCSI –CFDT très attaché au renforcement du lien police population souhaite que ce rassemblement apolitique s’inscrive dans  une démarche positive pour que des solutions concrètes soient apportées.  

Le bureau national

ASA : une régularisation qui débute bien mal…

Si vous ne visualisez pas l'article, téléchargez le en CLIQUANT ICI

ANNEXE 1

ANNEXE 2

Cfdt : Laurent BERGER soutient les policiers

Si vous ne visualisez pas l'article, téléchargez le en CLIQUANT ICI